Vous avez obtenu votre diplôme CCA ? Alors vous pouvez désormais postuler dans les compagnies aériennes de votre choix. Pour mettre toutes les chances de votre côté, je vous propose de découvrir ici quelle est la journée type d’une sélection PNC, comment préparer son dossier de candidature, et les erreurs à éviter lors du recrutement.

Comment se déroule une journée de sélection PNC

Vous avez postulé, et vous êtes enfin convoqué par une compagnie aérienne, au sein de ses bureaux ou bien dans un centre de recrutement affilié. Vous allez donc passer une journée de sélection PNC. Voici le déroulement de la journée :

Le matin

La salle d’attente : Vous allez rencontrer les autres candidats au poste. Attention, il arrive très souvent que des membres du jury ou des examinateurs soient présent avec vous dans la salle. Ils se feront passer pour des postulants afin de mieux vous observer. Votre attitude doit être irréprochable tout au long de la journée. Vous devez montrer immédiatement votre professionnalisme en vous mettant dés votre arrivée dans la peau d’un PNC.

Le test d’anglais écrit : C’est généralement le premier test qui permet un écrémage assez radical. Le test est à l’écrit avec une correction qui s’effectue immédiatement dans la foulée. Il faut connaître le vocabulaire aéronautique, mais aussi les phrases clé d’une hôtesse de l’air pour accueillir les passagers. Votre grammaire doit être irréprochable. Certains candidats termineront leur journée de sélection immédiatement après la correction.

Le test de culture générale : Ici, on vous questionne sur un peu tout et n’importe quoi. Les compagnies aériennes apprécient d’avoir une personne éduquée ayant des connaissances en géographie, en art ou même parfois en musique. Ce test permet de faire un autre tri et de conserver seulement les éléments les plus brillants.

Le test d’anglais oral : Il vous faudra répondre à des questions généralement assez simples, mais également expliquer pourquoi vous voulez faire ce métier, ou encore traduire quelques expressions en anglais. Travaillez votre accent pour être le plus convaincant possible.

Le déjeuner : Félicitation, vous êtes encore là, ce qui signifie que vous allez pouvoir participer aux épreuves de l’après-midi. Attention toutefois, le déjeuner est parfois un test aussi. Vous serez observé pour voir votre niveau de cohésion d’équipe. Si vous montrez que vous n’aimez pas vous mêler aux autres et que vous faites bande à part, alors ce métier n’est probablement pas fait pour vous.

preparation selection pnc

L’après-midi

Le test de groupe : Vous êtes affecté dans une salle close avec d’autres personnes, des candidats et des examinateurs. Avec les autres candidats, vous aurez à réaliser un objectif en commun. Ce peut être, par exemple, la construction d’un objet ou bien trouver la réponse à une énigme, ce test est très différent d’une sélection à une autre. Quoi qu’il en soit, il faudra prouver que vous savez travailler avec les autres.

L’examinateur n’intervient jamais, il regarde et prend des notes. Il ne faudra ignorer ou écraser personne, mais il faudra être présent, que ce soit pour donner les réponses aux problèmes ou pour écouter quelqu’un faire ce qu’il demande. L’important est de montrer que vous avez confiance en vous, que votre vocabulaire est bon, que votre logique travaille bien, etc. Il ne faut pas chercher à être le meilleur, mais à ce que le groupe avance rapidement.

La fin de la journée est déjà là, vous avez attendu plusieurs heures le temps que les examinateurs décident si oui ou non vous êtes admis pour l’entretien individuel. Il aura lieu un autre jour, peut-être le lendemain ou bien quelques jours après.

L’entretien individuel

Très souvent, il aura lieu dans les bureaux de la compagnie aérienne, mais il arrive qu’il soit sous-traité par un centre de recrutement. Quoi qu’il en soit, c’est le même procédé, même si dans le second cas vous aurez tout de même un rendez-vous au sein de la compagnie pour valider l’entretien.

Lors de cet entretien, vous rencontrerez un instructeur, un chef PNC, et quelques fois d’autres employés de la compagnie. Ce sont eux qui décideront si oui ou non vous signerez votre contrat et rejoindrez la compagnie aérienne. Il est donc évident qu’il faut essayer de faire très bonne impression.

La lettre de motivation, votre CV, et surtout votre présentation, tout sera analysé au peigne fin. Ils veulent vous connaître, savoir qui vous êtes et essayer de comprendre votre personnalité. Si vous êtes arrivée jusque-là, c’est que vous avez les capacités pour être hôtesse de l’air ou steward, il faut donc ici démontrer votre motivation. Soyez honnêtes, car ce sont des professionnels en face de vous, et les recruteurs sauront détecter facilement les mensonges ou les excès de confiance.

Dans le cas d’un refus

On ne vous expliquera pas pourquoi vous n’avez pas été retenu. Il faut donc vous remettre en question, sans vous décourager ni perdre confiance en vous. Gardez également à l’esprit qu’on peut tout à fait déplaire à une compagnie et être le premier choix d’une autre.

Une journée d’épreuve est souvent fatigante et stressante, mais certaines journées de vol seront bien pire. C’est un métier qui demande du self-control et il faudra en faire preuve aussi tout au long de la journée de sélection, et lors de l’entretien.

preparation selection pnc

 

Les 10 erreurs à ne surtout pas commettre lors d’une journée de recrutement

1. Le retard : La règle numéro un pour un PNC, c’est la ponctualité. Un retard ne pardonne pas lors d’une sélection, on ne vous attendra pas et vous serez éliminé d’office. Prévoyez donc une marge de manœuvre assez grande, il vaut mieux être 1 heure en avance plutôt qu’une minute en retard.

2. Ne pas avoir une tenue soignée : Une hôtesse de l’air est toujours impeccable, et c’est aussi le cas lors de son recrutement. Tout doit être parfait, les vêtements bien repassés, les chaussures cirées, rien ne doit dépasser.

3. Ne pas être bien coiffé, rasé ou maquillée : Il faut se mettre en valeur. Même pour les messieurs, la manucure doit être impeccable. La coiffure ne doit pas bouger, il faut réellement taper dans l’œil des recruteurs. Qu’ils vous trouvent beau ou belle, c’est une chose, mais vous devez surtout avoir l’air propre et élégant. Attention aussi à ne pas sentir la cigarette, c’est rédhibitoire.

4. Ne soyez pas trop à l’aise : Être en confiance c’est une chose, mais être trop à l’aise va donner l’impression d’un « jemenfoutisme » qui ne séduit jamais les recruteurs. Être PNC, c’est du sérieux, il faut donc avoir l’air concerné, aussi bien avec les examinateurs qu’avec les autres candidats.

6. Ne soyez pas trop nerveux : C’est une journée importante pour vous, mais il ne faut pas montrer que vous avez du mal à contrôler votre stress ou votre nervosité. Dans un avion, le self-control est primordial, et c’est donc un critère qui compte dans une journée de sélection.

7. Ne pas avoir d’être venu par hasard : Vous devez être concentré et être fort sur vos acquis. Votre anglais doit être bon, vos connaissances en aéronautique également. Vous êtes déjà un professionnel, n’ayez pas l’air de venir comme un touriste.

8. Rester dans son coin : PNC, c’est un travail d’équipe et la cohésion est réellement très importante. Cherchez donc à faire connaissance, soyez sympathique et le plus agréable possible, avec les examinateurs, mais aussi avec les candidats qui seront peut-être vos futurs collègues.

9. Ne jouez pas un rôle : Soyez vous-même et ne cherchez pas à imiter ou à en faire trop. Les recruteurs professionnels remarquent rapidement le manque de naturel, et comme la confiance est importante dans un équipage, vous ne serez pas pris si on sent que vous cachez votre personnalité.

10. Jouer avec son téléphone : Ne touchez pas à votre smartphone pendant toute la journée. Maman cherchera peut-être à vous joindre pour savoir comment ça se passe, mais peu importe, le téléphone reste dans votre sac tant que vous êtes à l’intérieur des enceintes de la compagnie aérienne.

Des préparations aux sélections PNC

La plupart des écoles permettant d’obtenir le CCA, vous proposeront également de faire une préparation aux sélections PNC. C’est réellement une chose qu’il faut faire afin de mettre un maximum de chances de son côté, et pour savoir à quoi s’attendre assez précisément lors de cette journée de recrutement.

Un peu comme je l’ai fait sur cet article, on vous parlera du déroulement de la journée en vous expliquant plus en détail les différentes épreuves auxquelles vous serez confronté.

On vous aidera à perfectionner votre CV pour qu’il se démarque un peu de vos concurrents, idem pour la lettre de motivation ou encore la photographie en haut de la page. Vos documents seront très pros, et ils attireront plus facilement le regard des recruteurs. Gardez en tête, que parfois il y a tellement de demande que les CV sont lus très rapidement, il faut donc que ce soit particulièrement clair. Chaque détail aura son importance.

Vous vivrez des épreuves blanches, avec des tests d’anglais écrits et oraux, des tests de culture générale ou encore des tests psychotechniques qui vous permettront d’être en situation et de découvrir les types de questions auxquelles vous devrez répondre le jour J.

Il y aura également des entretiens de groupe pour vous apprendre à gérer le travail en équipe et à vous rendre le plus efficace possible pour le groupe. Il y aura des bilans réguliers, un accompagnement personnalisé et vos épreuves orales peuvent être filmées pour que vous compreniez ce que vous faites mal ou que vous devriez faire différemment.

Cette préparation dure généralement 5 jours soit 35 heures. L’objectif est de faire progresser concrètement les stagiaires en leur faisant vivre des journées d’embauche fictive. C’est la meilleure façon d’arriver plus sereinement aux vraies épreuves puisqu’on saura à quoi s’attendre et on sera confiant en nos compétences. Le taux de réussite est réellement bien meilleur avec une préparation aux sélections. Vous sortirez de cette semaine comme un vrai professionnel en puissance.