hotesse air fiche metier

Quel est réellement le métier du personnel naviguant ? L’hôtesse de l’air ou le steward exerce un métier particulier, qui permet de voyager un peu partout sur la planète, tout en étant au service des passagers. Toutefois, le travail des équipes débute bien avant le décollage de l’avion. 

En quoi consiste vraiment le métier d’hôtesse de l’air ? Quelles formations sont nécessaires ? Quelles qualités sont requises ? Quel est le niveau de salaire ? Je vous propose ici une fiche métier détaillée de cette profession qui fait partie du domaine « transport et logistique ».

Le rôle d’une hôtesse de l’air ou d’un steward

Le personnel naviguant commercial (PNC) est responsable des passagers, aussi bien concernant leur sécurité que leur confort. On les appelle hôtesses de l’air pour les femmes et stewards pour les hommes.

La journée du PNC débute toujours au sol. L’équipage fait d’abord connaissance en salle de briefing où le chef de cabine va distribuer les rôles à tous les membres de l’équipe. Ainsi certains s’occupent de la sécurité et d’autre plutôt du confort et de la partie commerciale vis-à-vis des passagers. Voici par la suite les différentes taches qui incombent le personnel naviguant commercial : Avant le décollage, pendant le vol, après l’atterrissage.

Avant le décollage

Vérifier le bon fonctionnement des équipements de sécurité, tels que les masques à oxygène ou encore les gilets de sauvetage. On contrôle absolument tout, que les éléments soient fixes ou mobiles.

Vérifier que les interphones entre la cabine passager et le poste de pilotage fonctionnent parfaitement.

Vient ensuite l’accueil des voyageurs à bord de l’appareil. On les aide à trouver leur place, et on répond aux différentes questions qu’ils peuvent poser. Les hôtesses de l’air ou les stewards doivent être particulièrement vigilants pour répondre parfaitement aux passagers ayant des besoins particuliers, comme les femmes enceintes, les personnes handicapées ou les enfants.

Il faut ensuite s’assurer que tout le monde est bien installé avant le décollage et que les ceintures de tous les passagers sont bouclées. Les sièges et les tablettes doivent être remontés.

On informe les passagers des différents équipements de sécurité, ainsi que des procédures en cas de problème. Il faudra s’assurer que les personnes assises au niveau des sorties de secours puissent communiquer dans la même langue que le personnel naviguant, ou bien en anglais, et leur expliquer les gestes à faire s’ils devaient dégager une porte. (Cette étape se fait parfois au sol).

hotesse air

 

Pendant le vol

Au cours du vol, selon le type de courrier et la compagnie, différents services sont offerts aux voyageurs. Les hôtesses de l’air devront alors servir à boire ou à manger, et essayer de répondre au mieux aux besoins des passagers.

La cabine sera ensuite débarrassée pour être le plus propre possible au moment de la descente.

Après l’atterrissage

Le personnel naviguant commercial remercie les passagers d’avoir choisi leur compagnie et les salue.

Ils aideront ensuite certaines personnes à mobilité réduite à sortir de l’appareil, si c’est nécessaire.

Pour un long-courrier, un debriefing avec tout l’équipage aura lieu.

Quelles sont les qualités nécessaires pour être PNC ?

Pour trouver un travail en tant que steward ou hôtesse de l’air, il faudra démontrer certaines compétences et qualités.

La maîtrise de soi est primordiale. Il faut toujours être courtois et rester le plus sympathique possible en toute occasion, tout en étant capable de faire preuve d’un peu d’autorité pour se faire respecter en cabine.

Il faut une bonne résistance physique et nerveuse pour être toujours en forme, que ce soit physiquement ou mentalement aux yeux des passagers.

Votre présentation doit être impeccable. C’est vous qui recevrez les passagers et vous serez donc la vitrine de la compagnie aérienne. Vous devez rester élégant(e), souriant(e) et serviable dans n’importe quelle situation.

Évidemment, il faut être toujours très ponctuel pour ne pas retarder le travail de tout l’équipage, ou pire, un avion de la compagnie.

Il faut faire preuve d’adaptabilité. Les équipements évoluent d’un avion à un autre, ainsi que les besoins ou les souhaits d’un passager. Il faudra toujours vous adapter du mieux possible.

Être multilingue est indispensable. Il faut pouvoir parler anglais correctement afin de pouvoir communiquer avec un maximum de monde. Bien sûr des le maniement de plusieurs langues sera toujours un avantage pour votre carrière de PNC.

hotesse air metier

 

Comment devenir hôtesse de l’air ou steward

Il faut tout d’abord être titulaire du baccalauréat (n’importe quel bac). Vous devez être en bonne santé et ressortissant de l’Union Européenne pour travailler dans une compagnie aérienne européenne.

Concernant le physique, il y a simplement une taille minimale ou maximale à respecter. Pour les femmes, la taille doit être de 1,60 m à 1,78 m, et chez les hommes de 1,70 m à 1,90 m.

Vous devrez ensuite obtenir le CCA pour Cabin Crew Attestation, le diplôme d’état de la Direction Générale de l’Aviation Civile, qui passe par une formation payante que l’on validera par des épreuves théoriques et pratiques.

Enfin, vous devez posséder le CFS (Certificat de Formation à la Sécurité) qui comporte 100 heures de formations théoriques assorties à 35 heures de formation pratique. Les compagnies aériennes prennent parfois en charge cette formation.

Avec toutes ces formations en poche, il vous restera encore à passer les tests de la compagnie aérienne que vous visez. Chaque compagnie propose des tests différents, certaines auront besoin de personnel sachant s’exprimer en plusieurs langues, d’autres privilégierons une qualité de service plus complète, etc.

L’âge du personnel navigant commercial

Généralement, les compagnies recrutent des hôtesses ou stewards entre 18 et 35 ans. L’âge légal minimum est évidemment de 18 ans, et l’age maximal va varier selon les compagnies. Beaucoup de sociétés ne recrutent plus au-delà de 30 ans, ou simplement les CV les plus impressionnants. Chez AirFrance, on recrute jusqu’à 35 ans, mais au-delà de 30 ans il faudra tout de même présenter un CV avec une belle expérience et de nombreuses compétences.

Une fois recruté, un PNC peut tout à fait travailler jusqu’à sa retraite. Toutefois, il y a souvent un règlement interne à chaque compagnie, et au bout d’un certain âge, le personnel est régulièrement affecté à des postes au sol, pour le recrutement, l’organisation des plannings ou même l’enregistrement des passagers. Les métiers dans les bureaux des compagnies aériennes ne manquent pas.

Il est également possible de faire 50 % dans les airs, et 50 % dans les bureaux, si on souhaite encore voler un peu, tout en ayant une vie de famille plus simple.

Salaire et évolutions possibles

Le salaire mensuel net moyen est de 1 700€ environ, hors primes et indemnités. Le salaire peut grimper ensuite jusqu’à 3 000€ avec les années d’expérience. En comptant les primes et les indemnités, le salaire annuel total est en moyenne de 42 000€.

Les évolutions et les débouchés de carrière sont assez restreints. Généralement, on débutera en vol nationaux, puis on montera en grade vers les vols internationaux et les long-courriers. On changera également de classe, en débutant par l’économique, pour finir en première classe ou en classe affaire.

hotesse air formation

 

Les avantages et les inconvénients du métier de PNC

Du côté des avantages

C’est le métier idéal pour ceux et celles qui aiment voyager. Selon le temps que laisse la compagnie entre chaque déplacement, on peut découvrir des villes dans différents pays ou sur plusieurs continents.

Il s’agit d’un métier de service, et donc on rencontre tous les jours des gens différents, ce qui fait que ce métier n’est jamais monotone. C’est d’autant plus vrai lorsqu’on travaille sur des vols touristiques et qu’on rencontre alors des personnes de tous les horizons.

Du côté des inconvénients

Le personnel naviguant effectue souvent un nombre d’heures important dans la semaine. Les horaires sont irréguliers ce qui parfois oblige à une accumulation de fatigue. Le rythme est relativement élevé, et il faut alors être fort physiquement et mentalement.

Avoir une vie de famille est compliqué lorsqu’on est PNC, c’est pourquoi on ne fait généralement ce métier que pendant quelques années, et on s’arrête pour rester au sol lorsqu’on a des enfants. On peut bien évidemment s’organiser pour combiner les deux, mais ce n’est pas toujours évident.

En conclusion

Le métier de PNC est un beau métier, qui peut être réellement parfait et épanouissant pour beaucoup de personnes. Ça reste cependant un métier difficile qui n’est pas à la portée de n’importe qui. Il s’agit d’une vocation plus que d’un simple métier, et il faut accepter les inconvénients pour le vivre pleinement.