Vous souhaitez devenir hôtesse de l’air ou steward ? Je ne peux que vous encourager ! C’est un métier qui peut être magnifique à vivre et qui permet réellement de s’épanouir, si telle est notre vocation.  Mais pour devenir PNC et postuler dans les compagnies aériennes de votre choix, il faut obligatoirement obtenir un diplôme nommé CCA. De quoi s’agit-il ? Comment l’obtient-on ? Je vous dis tout ce qu’il faut savoir !

Le CCA, c’est quoi ?

Il s’agit tout simplement du nouveau diplôme européen qui a été validé par la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile. C’est un diplôme tout simplement indispensable et obligatoire afin d’être recruté par une compagnie aérienne et faire alors partie des membres d’équipage.

CCA signifie Cabin Crew Attestation, et il remplace le CFS (Certificat de Formation à la sécurité). Les personnes titulaires d’un CFS doivent demander le remplacement de leur diplôme, sans repasser d’examen. Toutefois, ceux qui n’ont pas exercé sur un avion depuis plus de 5 ans doivent reprendre une formation complète et obtenir le nouveau diplôme.

La formation se déroule en France, dans des écoles de formations privées. On trouve une petite dizaine d’écoles agréés, qui possèdent de nombreux centres un peu partout dans l’hexagone. Cette formation est supervisée, du moins en France, par la DGAC. Toutes les écoles doivent donc posséder l’agrément de la DGAC, afin de pouvoir délivrer le CCA. Le diplôme est ensuite valable sur l’ensemble de la Communauté Européenne.

formation CCA hotesse air

 

Quelques prérequis afin de pouvoir passer la formation au CCA

Pour être admis ou admise à la formation d’hôtesse de l’air ou de steward, vous devez impérativement remplir les conditions suivantes :

  • Être majeur, et donc âgé au minimum de 18 ans
  • Avoir un niveau BAC (tous les BAC)
  • Démontrer une bonne condition physique
  • Savoir nager correctement, au moins 50 m sans problème

Au-delà de ces quelques prérequis obligatoire, certaines écoles appliquent les mêmes règles que la plupart des compagnies aériennes, et vous réclameront donc une excellente présentation, et surtout un niveau d’anglais très correct. Il vous faudra environ 750 points au test TOEIC (Test of English for International Communication).

Dans le cas où vous ne seriez pas d’origine française, vous devrez posséder un titre de séjour valable pendant toute la durée de votre formation, c’est-à-dire 4 mois, en comptant le délai de réponse. Évidemment, votre passeport devra être valide.

Comment se déroule la formation au CCA ?

Comme dans de nombreux concours, il y a une partie théorique et une partie pratique. La formation débute généralement par plus de 100 heures de cours théoriques répartie sur 3 à 5 semaines. Viendra ensuite la formation pratique qui ne dure qu’une semaine environ, soit 35 à 40 heures.

La formation théorique

  • Connaissance générale sur l’aviation et la réglementation aéronautique
  • Communication avec les autres membres d’équipage et les passagers
  • Initiation aux facteurs humains en aéronautique et à la gestion des ressources d’équipage
  • Prise en charge des passagers et surveillance de la cabine
  • Premiers secours et gestes médicaux à connaître
  • Gestion des marchandises dangereuses
  • Aspects sécuritaires généraux en aéronautique
  • Formation à la lutte contre le feu et la fumée
  • Formation à la survie
  • Sûreté et sauvetage

Ce type de formation théorique est considéré comme intense. Il faut être capable d’apprendre beaucoup de choses rapidement. Elle sera validée par un examen qui est organisé 4 fois par an par la DGAC, lors d’examens nationaux, ou bien sur un écran directement dans les bureaux de la DGAC à Paris.

formation CCA pratique

 

La formation pratique

À la suite de la formation théorique, il sera temps de passer à la pratique. Bien sûr, pour accéder à cette deuxième partie, il faudra avoir validé les épreuves de la formation théorique.

Ici, on reprend la plupart des cours théoriques, avec des mises en situation et de la manipulation de matériel. Le but est de mettre la personne formée dans les conditions qu’elle sera amenée à rencontrer au cours de sa future carrière au sein d’une compagnie aérienne. En plus des cours de situations normales, l’élève va se préparer à des épreuves plus stressantes, comme la cabine enfumée ou la cabine en feu, mais aussi au sauvetage en piscine.

Vient ensuite l’examen

C’est à la suite de toute cette formation pratique, que l’élève participera enfin à la journée d’examen. Elle est organisée dans l’enceinte d’un Centre d’Examen d’État CCA pratique de la DGAC.

Une fois l’examen de la pratique en poche, la GDAC fourni au diplômé l’attestation lui permettant de devenir hôtesse de l’air ou steward. Avec ce document, il devient alors possible de postuler dans les toutes les compagnies aériennes européennes que l’on désire.

Ce n’est pas pour autant terminé, puisqu’il arrive très souvent que les compagnies aériennes organisent des formations complémentaires, notamment pour la partie commerciale, la gestion des passagers ou encore la sécurité dans leurs avions.